L’orthodontie est une méthode thérapeutique qui vise à repositionner les dents. De ce fait, elle va agir et faire bouger les dents pour obtenir des résultats.

Aussi, la question que logiquement on se pose, est de savoir si cette traction exercée sur les dents est douloureuse. La réponse à cette question, dans les lignes qui suivent!

L’orthodontie nécessite une période d’adaptation

La traction exercée sur les dents peut constituer une agression pour les tissus de soutien des dents. On ressent parfois une certaine sensibilité après la pose ou l’ajustement d’appareils orthodontiques, ceci, suivant les personnes. En fait, la douleur n’est pas très intense, mais représente plutôt un inconfort et une gêne.

En général, on est un peu sensible au début du traitement d’orthodontie, même si les méthodes récentes ont réduit la douleur. En effet, les chirurgiens-dentistes utilisent désormais des matériaux moins traumatisants qu’avant.

Par ailleurs, les enfants ressentent un peu de douleur les premiers jours, puis elle s’estompe avec le temps. Toutefois, il faut passer par une courte période d’adaptation.

Par la suite, le traitement devient indolore à l’exception d’une légère tension lors des ajustements de fils et d’appareils. Si l’inconfort est trop important, il faut avoir recours au paracétamol.

Et si la douleur persiste, faites appel à notre orthodontiste spécialiste à Lausanne, Neuchâtel et NyonDr Isabelle Grier.

Quels conseils antidouleurs après la pose d’un appareil orthodontique ?

Les différents types de douleurs entraînées par un appareil dentaire dont les plus courantes sont les douleurs normales à l’activation. Celles-ci peuvent, en général, être calmées par des analgésiques légers. Mais, quelques gestes peuvent vous aider :

Manger mou et surtout froid : glaces, boissons, laitages frais, etc.

– Après une extraction de dent de sagesse, par exemple, il est préférable d’appliquer en plus une poche de glace sur la joue du côté concerné.

– Pour limiter les premières douleurs, préférez une alimentation semi-liquide, comme des purées ou des compotes.

En conclusion, on peut dire aujourd’hui que les traitements orthodontiques ne sont pas vraiment douloureux sauf exception. On parle plutôt dans ces traitements, de gêne ou d’inconfort.